Droit et civisme : le Centre ESD instruit les enfants de « Epp Bananikro »

 

Centre_ESD_enfants_Afrique_Epp_Bananikro3_jpg

Les bénévoles du Centre ESD expliquant les symboles de la République de Côte d’Ivoire aux enfants de « Epp Bananikro »

Le Centre ESD –  Éducation pour une société durable – a pris rendez-vous mardi avec les élèves de Epp Bananikro pour une séance d’enseignement sur le civisme et le Droit, à l’occasion de la célébration de son sixième anniversaire d’existence.

La journée du 30 avril dernier a été particulièrement festive et hautement instructive pour les élèves de Epp Bananikro. Le Centre ESD, organisation d’éducation citoyenne et des Droits Humains, s’est évertué des heures durant, à inculquer aux enfants de cette école bénévole de la Riviera palmeraie, quartier résidentiel d’Abidjan, les notions de bases du civisme et du Droit des enfants.

A lire : Découverte d’une école atypique au cœur d’un quartier résidentiel Abidjanais

Dans un langage qui leur est accessible, les bénévoles du Centre ESD ont revisité avec les enfants, la plus part des symboles de la République de Côte d’Ivoire. A travers des contes, chants et humour, l’Abidjanaise, l’emblème, la devise nationale ainsi que les armoiries ont été passés au crible pour permettre à ces enfants de s’en approprier ; les valeurs républicaines qui s’y rattachent comprises.

« Nous avons chantez l’hymne national pour ouvrir la séance, avant de leur expliquer les paroles qui composent l’Abidjanaise. Ils étaient tout joyeux !», faire comprendre à Enfants d’Afrique, Vincent Bohouo du Centre ESD.

Cette joie se lisait en effet sur le visage des enfants, qui savouraient avec appétit le cocktail offert par l’association pour la circonstance. D’autant plus que ce moment de partage cadrait parfaitement à l’article 2 de la Déclaration de Genève sur le Droit de l’Enfant (1926), qu’ils venaient de découvrir aux côtés de leurs enseignants qui en étaient également la cible.

« L’enfant qui a faim doit être nourri ; l’enfant malade doit être soigné ; l’enfant arriéré doit être encouragé ; l’enfant dévoyé doit être ramené ; l’enfant orphelin et l’abandonné doivent être recueillis et secourus. »

Un point d’honneur a été également mis sur le droit à l’Éducation pour lequel la Côte d’Ivoire s’est engagé en 2015 puis en novembre 2017, à travers respectivement le décret portant école obligatoire pour les enfants de 5 à 16 ans et la Constitution ivoirienne, en son article 10, alinéa 1.

A lire : École obligatoire, une décision en faveur des enfants ivoiriens

Par ailleurs, un don en nature a été fait aux 160 élèves et à l’école. Composé de craie, de savon, pâte dentifrice et d’eau de javel, il devrait permettre aux enfants de prendre soin de leurs corps et de leurs tenues scolaires ; et au personnel d’encadrement, de s’occuper de l’hygiène de l’école. Notamment des toilettes.

Cette activité, comme sus indiqué, s’inscrit dans le cadre des six ans d’existence du Centre ESD qui essaie au mieux d’apporter sa pierre à l’édification de la Nation ivoirienne par l’Éducation des populations, singulièrement des jeunes, à la citoyenneté et au Droits Humains sur l’ensemble du territoire ivoirien. En 2015, cette organisation de jeunesse a reçu le Prix d’excellence et le 2e prix de la Meilleure association de l’année. Depuis, le Centre poursuit ardemment sa mission en multipliant les actions d’Education pour une société ivoirienne durable ; suivant sa devise, « Notre Monde, notre Responsabilité » !

Centre_ESD_enfants_Afrique_Epp_Bananikro_jpg

Raphaelle Kouassi, Administratrice générale du Centre ESD, recevant le Prix d’excellence 2015 des mains de Sidi Touré, Ministre ivoirien de la Promotion de la Jeunesse, de l’Emploi des Jeunes et du Service Civique

4 réflexions sur “Droit et civisme : le Centre ESD instruit les enfants de « Epp Bananikro »”

  1. Merci pour cette belle lucarne ouverte à la promotion du mieux être de nos enfants. Merci et bonne continuation

  2. Un engagement responsable. Œuvrer pour l’éducation en transmettant des valeurs nationales, c’est le mieux à faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*